Emploi

Convaincre un recruteur grâce à vos qualités et vos défauts

Bravo ! Votre lettre de motivation et votre CV ont éveillé l’intérêt d’un recruteur et vous avez obtenu un entretien d’embauche. Le grand jour est arrivé et vous éprouvez une certaine appréhension. C’est normal : tout le monde passe par là. Pour vous aider, découvrez ci-après les secrets pour séduire un recruteur et décrocher l’emploi de vos rêves !

Les qualités pour réussir à impressionner votre recruteur

Lors de l’entretien d’embauche, le recruteur cherche à cerner votre personnalité. Il va chercher vos points forts qui peuvent correspondre au poste proposé et aux valeurs de l’entreprise. Pendant cette rencontre capitale, montrez-lui les qualités suivantes.

Optimiste

C’est celui qui voit toujours les choses du bon côté, quelles que soient les circonstances. Transformez les questions embarrassantes en occasion de souligner les aspects positifs d’une situation et faites preuve de créativité pour trouver la bonne solution. Si le recruteur vous demande votre position au cas où l’entreprise rencontrerait des difficultés, assurez-le que vous resterez au sein de l’équipe pour les affronter et les dépasser ensemble.

Diplomate

Une personne diplomate est capable de dénouer une crise sans recourir à la force. Écoutez attentivement et acceptez les remarques déstabilisantes en gardant votre calme.

Voici un petit exemple : « Vous manquez d’expérience et vos résultats universitaires sont très moyens. » Vous pouvez éluder en répondant : « La jeunesse est ma force et la volonté d’apprendre est un atout. »

Sociable

C’est une personne qui crée et entretient de bonnes relations avec les autres. Souriez en répondant de manière agréable à votre recruteur. Intéressez-vous à l’ambiance générale de l’entreprise.

Par exemple, à la question : « Pratiquez-vous un sport d’équipe ? Lequel ? », voici une réponse correcte : « J’apprécie de jouer au football avec mes amis. »

Patient

La maîtrise du temps est une qualité appréciée dans cette époque où tout va toujours trop vite. Au cours de l’entretien d’embauche, attendez patiemment que votre recruteur développe ses idées et termine ses phrases sans l’interrompre. Vos réponses se doivent d’être précises et sans dépasser le cadre professionnel – sauf en cas de demande particulière. S’il vous interroge ainsi : « Prouvez-moi que vous avez de la patience », dites qu’il est important de prendre le temps nécessaire pour bien terminer un projet.

Sens de la négociation

C’est une stratégie qui a pour but d’arriver à un compromis entre deux ou plusieurs personnes. Il s’agit de parvenir au meilleur résultat possible pour l’un et l’autre camp afin qu’ils se sentent gagnant-gagnant.

Concernant le salaire ou les avantages liés à l’emploi, montrez votre capacité à trouver un accord avec votre recruteur en évitant de donner des chiffres fantaisistes, gonflés ou bradés. Cet exercice délicat peut constituer un véritable test pour apprécier vos qualités commerciales.

Dans le cas d’un stage alterné, vous aurez besoin de temps pour préparer vos examens. Proposez de venir récupérer les heures à un autre moment ou d’effectuer un service supplémentaire pour l’entreprise.

Les faux pas à éviter lors d’un entretien d’embauche

Jusqu’à présent, vous faites bonne impression auprès de votre recruteur. Attention, tout n’est pas encore gagné. Ne laissez pas échapper ces traits de caractères qui peuvent indisposer ou choquer votre interlocuteur. Lors d’un entretien d’embauche, il ne faut surtout pas vous montrer :

Envahissant

Vous êtes envahissant si vous monopolisez le temps de parole, vous vous étendez sur votre vie personnelle ou vous posez des questions trop indiscrètes sur la société. Surtout, ne demandez pas à un recruteur le montant de son salaire ni la possibilité de prendre sa place un jour.

Émotif

Une personne émotive fait preuve de sensibilité dans les situations diverses – qu’elles soient bonnes ou mauvaises. Pendant un entretien d’embauche, un candidat mal à l’aise peut se ronger les ongles, jouer avec son stylo ou passer continuellement la main dans ses cheveux. Dans les cas extrêmes, il peut s’effondrer en larmes ou même s’évanouir. De ce fait, un caractère émotif peut être un frein au poste que vous convoitez. Rassurez-vous toutefois. Les gens émotifs perçoivent mieux ce que ressentent les autres et sont efficaces dans les fonctions sociales.

Méfiant

Par excès de prudence, vous donnez des réponses vagues qui donnent l’impression d’être superficielles. Votre recruteur risque d’y voir un manque d’authenticité et une difficulté à accorder votre confiance. Vu sous un angle différent, ce défaut cache en réalité une grande maturité. Si vous êtes ce genre de postulant, cela veut dire que vous vous forgez votre propre opinion en contrôlant soigneusement vos informations. Bref, que vous ne laissez rien au hasard.

Académique

Certains candidats arrivent à leur entretien d’embauche avec une panoplie d’arguments préparés à l’avance – presque formatés. Cette approche impersonnelle et sans spontanéité peut irriter votre recruteur. Soyez naturel et expressif.

Distrait

Les personnes répondant à ce profil ont des difficultés à rester bien concentrées. Leur esprit rêveur les éloigne vite de la réalité. Constamment, le recruteur doit les ramener sur terre, ce qui peut l’agacer à la longue. Comme un entretien d’embauche ne dure qu’une dizaine de minutes, restez vigilant car votre avenir professionnel en dépend.

Ce défaut se révèle même dangereux pour des tâches qui nécessitent une concentration régulière et continue. C’est le cas pour les postes d’analyste programmeur ou de développeur.

Il existe encore bien d’autres qualités qu’un recruteur va observer ou tenter de décortiquer lors d’une entrevue d’embauche : le leadership, l’autonomie et le sens des initiatives, le sens des responsabilités, la fiabilité, la sociabilité, l’adaptation à des situations inédites ou encore la facilité à s’intégrer.

En ce qui concerne les défauts, il peut s’agir d’une sensibilité émotionnelle (stress, anxiété, nervosité…), l’intransigeance, le manque d’empathie ou de tolérance et un autoritarisme exagéré. La tenue et les codes vestimentaires ou encore le partage des valeurs de l’entreprise sont aussi des facteurs déterminants.

En résumé, mettez en valeur vos qualités en suivant les conseils proposés et limitez au mieux les défauts qui peuvent être mal perçus par les recruteurs. En agissant ainsi, vous mettrez toutes les chances de votre côté pour débuter une belle carrière.