Formation

Quelles sont les formations permettant de devenir Traducteur ?

Faire une traduction est possible et ce malgré le fait que vous n’ayez aucun diplôme en poche. Mais si vous avez la volonté de faire de la traduction votre futur métier, d’intégrer une agence de traducteurs ou de devenir traducteur en freelance, il vous sera nécessaire de préparer au mieux votre projet professionnel.

Découverte de la fiche métier du traducteur et de l’interprète

Le métier de traducteur – interprète consiste à retranscrire des textes à l’écrit ou bien des conversations orales dans une langue étrangère (source) vers une langue cible. Il est primordial que lors de cette traduction la retranscription soit conforme à la version originale.

Ce métier peut être réalisé en tant que salarié au sein d’une entreprise ou en tant qu’indépendant on parle alors de traducteur freelance. Quelles sont les formations propices pour devenir traducteur ? Est-il possible d’apprendre le métier de traducteur par une formation à distance ? Découvrez les solutions pour devenir un professionnel de la traduction.

Quelle sont les formations pour devenir traducteur ?

Pour mieux débuter dans le métier de traducteur ou d’interprète, il est préférable de suivre un cursus scolaire bien particulier. En effet, après le BAC, il est conseillé de suivre une formation à l’université avec soit :

  • La licence LLCER (Langues, Littératures et Civilisations Etrangères et Régionales), qui correspond à un BAC +3. Pour cela, il est nécessaire de disposer d’un très bon niveau en rédaction pour pouvoir développer une argumentation à l’écrit. Bien évidemment un bon niveau dans une langue vivante étrangère est attendu. D’autre part, il faut faire preuve de curiosité en particularité pour la culture des pays étrangers.
  • La licence LEA (Langues Etrangères Appliquées), également accessible après le BAC, elle offre un niveau BAC +3 avec son premier niveau d’études à l’université. Cette formation demande d’être autonome et organisé dans son travail et de disposer d’une bonne culture générale avec une ouverture vers le monde. Vous devez avoir un intérêt pour l’environnement de l’entreprise, le commerce et le social dans une perspective internationale. Vous devez être capable de maîtriser au moins deux langues étrangères et d’argumenter à l’écrit et à l’oral.

Après la validation de votre licence vous pourrez vous orienter vers la traduction spécialisée, le tourisme international ou encore la communication et les échanges européens. Une poursuite des études post licence est tout à fait possible, afin de vous spécialiser davantage. Pour cela, les solutions de poursuite d’étude qui s’offrent à vous sont :

  • Le master traducteur technique (BAC +5), afin de rédiger en français les notices techniques des appareils du quotidien.
  • Le master traducteur et interprète : le traducteur transpose le texte d’une langue étrangère en français alors que l’interprète adapte un discours à l’oral.
  • La préparation du concours pour intégrer l’une des écoles spécialisées en traduction ou pour devenir interprète.

Quelles sont les écoles spécialisées pour devenir traducteur ?

En France, il existe de nombreuses écoles menant au métier de traducteur ou interprète. Ces formations en langues étrangères peuvent être réalisées dans les écoles suivantes :

  • L’Ecole Supérieure d’Interprètes et de Traducteurs (ESIT) qui est rattachée à l’Université Sorbonne Nouvelle – Paris 3.
  • L’Institut Supérieur d’Interprétation et Traduction (ISIT) est une école basée à Paris reconnue en tant qu’établissement privé d’enseignement supérieur d’intérêt général (EESPIG).
  • L’Institut de Traducteurs, d’Interprètes et de Relations Internationales (ITIRI) qui est rattaché à la Faculté des Langues et des Cultures Etrangères de l’Université de Strasbourg.
  • L’Institut National des Langues et Civilisations Orientales (INALCO) situé au Pôle des langues et civilisations dans le 13ème à Paris.

Les formations à distance sont-elles possibles pour devenir traducteur ?

Si vous envisagez de travailler dans la traduction de façon officielle, il vous faudra suivre une formation délivrant à la fin du cursus un diplôme. Cette formation peut très bien être réalisée à distance. L’une de ces formations en traduction à distance est celle proposée par CI3M (Centre de formation professionnelle et continue).

Cette formation de traducteur / traductrice est ouverte à tout public disposant d’un niveau initial BAC +2 ou équivalent et se fait sur une durée de 400 heures au total. Bien évidemment elle est réalisée depuis votre domicile car à distance et les modules d’enseignement sont proposés en français. A la fin de la formation, vous serez en mesure de :

  • Réaliser toute prestation de traduction en tant que traducteur indépendant.
  • Réaliser des glossaires terminologiques.
  • Respecter les normes métiers lors de vos traductions.
  • Corriger en autonomie et livrer des traductions à vos clients.

La formation en traduction à distance anglais -> français, vous assure une certification professionnelle (Code RNCP 34534) pour les langues étrangères appliquées au tourisme, au commerce international, aux affaires, à la documentation, interprétariat et traduction. Vous bénéficierez ainsi d’un niveau 7, soit un BAC +5.

Il est indispensable de compléter ces formations par des séjours de longues durées dans un pays étranger. Ces escales à l’étranger permettront de vous imprégner de la langue étrangère que vous souhaitez apprendre et retranscrire.